Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 10:53
Professionnalisation et pourquoi pas inculquer l'esprit critique aux jeunes élèves.
38 établissements de formation dans le Moungo, 8 à Nkongsamba... Mettre le savoir-faire des apprenants à la fabrication des outils de lutte contre le coronavirus...
La problématique de la réhabilitation des infrastructures et de la motivation par l'incitation à l'excellence dans tous les domaines se pose avec récurrence. Les parents et la Communauté éducative invités à orienter les élèves du Mongo vers la formation technique et professionnelle.
Entretien avec Mr Nzuo Sone Maurice, Délégué départemental des enseignements secondaires du Moungo.
Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 10:47

La révolution des pauvres est elle possible ? Peu importe la définition que vous retiendrez de l'identité du pauvre,il est incontestable que partout dans le monde, les pauvres sont majoritaires. La question qui taraude mon esprit est celle de savoir, si les gouvernants peuvent lutter contre la pauvreté alors qu'ils n'ont généralement aucune idée de cette triste réalité ?

Mes congenaires se souviennent que le fils d'un milliardaire de notre pays nouvellement nommé directeur général de la camair, invité de l'émission actualités hebdo sur la télévision nationale, avait déclaré ne pas connaître le prix du pain, au grand étonnement de ses compatriotes. Et pourtant dans son honnêteté, il posait une problématique essentielle pour le pauvre : Qui peut mener une lutte contre la pauvreté ? Généralement ceux qui nous gouvernent font de la lutte contre la pauvreté, le principal slogan des campagnes politiques, mais comment comprendre que jusqu'ici dans tous les pays du monde, les pauvres soient majoritaires ? En réalité, seule une véritable solidarité des pauvres, pourra permettre d'identifier le meilleur profil de celui qui doit mener la lutte contre la pauvreté. Ce n'est nullement la même logique que celle de Karl Marx, qui demandait à tous les prolétaires du monde de s'unir, il est question pour le pauvre de ne plus marchander son vote, mais de donner sa voix à un fils de pauvre qui a une idée de la souffrance, pour espérer que celui ci pourra facilement trouver les solutions au problème de la pauvreté.

Moukouj Bonis/CP

.........................................................................................................................................

Le Corona est une affaire de bonne vie ou des riches ? L'année dernière, on prédisait le pire pour l'Afrique mais tel n'a pas été le cas. Depuis quelques temps, on parle de deuxième et troisième vague plus meurtrière de cette histoire de Corona, mais jusque là, je me demande qu'est ce qui se cache derrière Corona ? Ceux qui respectent les mesures barrières et prennent Corona avec tout le sérieux possible, sont ceux qui sont morts en majorité. Comment le savoir ? Je parcours les villages et quartiers des pauvres, et je constate que les mesures barrières ne leur dit rien. Même la peur a disparu chez les pauvres, je ne voudrais pas dire qu'ils sont inconscients, mais je voudrais me demander qu'est ce qui les protège ? Depuis cette histoire de Corona, même le simple rhum fait peur, et quand c'est la grippe, on déduit que Corona est à côté. Je suis surpris par ce constat, surtout dans les grandes villes, ce ne sont pas les mesures barrières qui empêchent la propagation du Corona, si c'était le cas on aurait déjà un carnage. Le non respect de ces mesures par la grande majorité de nos concitoyens me donne l'impression que c'est le contraire qui est dangereux. La nouvelle vague du Corona ne nous dit rien comme la première. Les intellectuels africains doivent prendre leurs responsabilités et nous mener des études crédibles pour démystifier cette histoire, car la peur de mourir est plus dangereuse que le Corona. Or, si le Corona a apporté quelque chose, c'est la peur de la mort.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 14:23
Une communication du Dr MAMBO MAKA Albert, Délégué Régional de la Santé Publique du Littoral cet après-midi à l'Hôpital Régional de Nkongsamba. Il était dans le rôle du représentant personnel du Dr Manaouda Malachie, Ministre de la santé publique et est venu s'enquérir de la situation épidémiologique dans le District de Santé de Nkongsamba. Il était également au programme une présentation de condoléances au personnel suite à la perte d'un membre du corps médical en service à l'hôpital Régional de Nkongsamba.
Lors des deux séances de travail tenues respectivement au District de Santé et dans la salle des conférences de l'hôpital, il a régulièrement été question de la bonne tenue des statistiques, des protocoles de soins et de l'orientation nouvelle dans les aires de santé.
Dr BEKOLO Kevin Epie, Chef du District de Santé de Nkongsamba a clairement fait ressortir un besoin en personnel non sans réitérer le souci du renforcement en matériels de certains centres de santé. Pour le Dr Mangala Nkele Fulbert, Directeur de l'Hôpital Régional, il serait utile qu'une note de la hiérarchie éclaircisse les rôles à jouer dans la zone de compétence sur les urgences covidiennes.
Dr Hans Dominick Mossi Makembe , Coordonnateur Régional du Centre de prévention et de lutte contre les pendemies a été explicite sur plusieurs points. Pour ce dernier, il faudrait en urgence organiser des ateliers dans l'optique de capaciter les responsables à des niveaux administratifs sur les changements opérés dans le système d'accueil et d'orientation des patients.
Contact Rédaction de Scores2000 : +237 678894092/ 699451920
Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 14:18

Ces images m'inspirent une réflexion sur l'intérêt de certains combats et sacrifices. C'est vrai que les grands hommes doivent marquer leur passage sur terre, mais si le jugement de l'histoire doit nous donner raison plusieurs années après, n'ignorons pas le mépris de la mort sur la vie. Quand nous pensons avoir conquis certaines assurances : argent et pouvoir, la mort comme un couperet vient nous imposer sa puissance et nous rappeler notre faible condition de mortel ! À la fin quel est l'intérêt de certains combats ? La condition des noirs a t'elle changé en Afrique du Sud depuis que l'ANC gouverne ?

Tous ses dignes fils d'Afrique morts dans la recherche des véritables indépendances et de la dignité de leurs peuples avaient t'ils intérêt à se sacrifier ? Si oui pour quel résultat ? Le pourquoi de nos combats doit davantage intégrer l'existence de Dieu. À y observer de près, la mort plane sur nos têtes et attend que l'orgueil du pouvoir, du savoir et de l'avoir nous envahissent pour nous happer à la vie et nous rappeler notre vanité et vilaine vie. L'annonce de la mort de Paul Érick kingue m'a assommé, j'ai cru à un Fake news jusqu'à la dernière minute, mais l'évidence s'est présentée, je n'ai pas pu m'empêcher de revisiter son cheminement dans ses combats nobles, pour ensuite me demander pourquoi une telle fin ? Oui la mort tu nous humilie quand tu veux, quand agir et ne pas agir deviennent la même chose, on est en droit de se demander quelle est la véritable mission de l'homme sur terre ? Faut il alors se contenter de louer Dieu puisque tout est vanité ? Pourquoi accumuler autant de richesses qui doivent se volatiliser à une vitesse lumière après sa mort ? Pourquoi vivons nous à la fin ? Quel combat l'homme doit il mener sur terre si la mort doit nous dicter sa loi ? Doit on se contenter de préparer la mort ? À Dieu à vous grands hommes de la terre, Que l'éternel sache vous réserver sa saine justice dans son jugement.

Par Moukouj Bonis/CP

................................................................................................................

SIEN2021 : En prévision du respect des mesures barrières contre la Covid19, particulièrement la règle de la distanciation, nous invitons les participants VIP de la 12ème édition du Salon International de l'Entrepreneuriat de Nkongsamba à s'inscrire en urgence.
Sont programmés pour cette édition 3 conférences et un atelier de formation de 2 jours sur l'Entrepreneuriat et l'économie numérique. Le Comité scientifique et technique du SIEN2021 a le privilège de regrouper des experts et pratiquants à Nkongsamba du 12 au 21 mai prochain dans l'optique de dispenser la connaissance sur un espace temps.
Le SIEN2021 ou l'Entrepreneuriat au service du développement compte sur votre prompte manifestation d'intérêt.
Les thèmes et sous-thèmes de l'édition 2021 sont publiés sur Internet.
(La commission scientifique)
WhatsApp : 678894092/698040525/+33 7 51 55 77 27
Partager cet article
Repost0
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 09:58
Le président de l'Assepm et PCO du SIEN2021 va animer une Conférence au Festival FOMARIC organisé par l'artiste-musicien et entrepreneur culturel François Nkotti au complexe Camtel situé à Bépanda, un quartier de Douala, la capitale économique du Cameroun.
Thème : "Agents du changement local : comment en être un et entraîner les autres ?"
Notez dans vos agendas la Date du 04 mars 2021.
Lieu : Festival Fomaric au complexe Camtel Bépanda - Douala.
Dr Isidore Bikoko, Projet Manager du Fomaric, enseignant des universités est un autre speaker majeur de cette rencontre inédite de l'année 2021.
Ce message très diffusé dans les réseaux sociaux  par la très grande famille des entrepreneurs au Cameroun laisse entrevoir que le Directeur Général du Groupe Scores2000 aurait une très forte communication en cette circonstance. Sylvain Timamo est par ailleurs promoteur du Salon International de l'entrepreneuriat de Nkongsamba en abrégé SIEN.
La 12ème édition du SIEN 2021 prévue en mai prochain se prépare activement.
WhatsApp : +237 678894092
www.siencameroun.com
Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 09:41
Nkongsamba, du 12 au 21 mai 2021 au Cercle Municipal et à l'Hôtel le Moungo
- Du mercredi 12 au vendredi 14 mai 2021:
Visites aux autorités administratives, municipales, traditionnelles, religieuses de Nkongsamba.
Visite aux entrepreneurs, porteurs de projets, grandes écoles.
Visite du Musée LENALE-NDEM, des monuments, des commerces et industries agroalimentaires.
- Samedi 15 mai 2021 :
6H00, Cross-country/Marche de santé,
10H00, Ouverture des expositions et de la foire commerciale.
Excursion touristique, Chute d'Ekom-Nkam, Ngwa, Egnoki.
20H00, Concert de musique et Défilé de mode.
Dimanche 16 mai 2021:
7H00, visites guidées/déjeuner chez des opérateurs économiques
15H30: Visite des monuments et parcs d’attractions
20H00 : Soirée, animation dans les Snacks
Lundi 17 mai 2021:
10H00, Réunion des membres de Comité d'Organisation avec les jury des concours,
15H30, Cérémonie officielle d'ouverture du SIEN2021 par le représentant du Gouvernement de la République;
17H30, conférence sur le sous-thème 1.
Mardi 18 mai 2021:
9H00, Ouverture Congrès de la presse du Moungo,
11H00, Début de l'atelier de formation des jeunes entrepreneurs/économie numérique/fiscalité/ Montage des Projets,
17H00, Élection miss Nkongsamba.
Mercredi 19 mai 2021
Suite travaux Congrès de la presse du Moungo, formation des entrepreneurs/fiscalité/Montage des projets ,
15H30, Conférence sur le sous-thème 3
20H00, Concert de musique et spectacles.
Jeudi 20 mai 2021:
10H00, Défilé, spectacles,
20H00, Défilé de mode, Concert de musique ;
Vendredi 21 mai 2021:
14H00, remise des attestations de participation, remise des lots des concours,
19H00, Soirée des distinctions.
Clôture des activités du SIEN2021
WhatsApp : 678894092
Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 09:37
C'est à la faveur des journées portes ouvertes organisé par le top management de l'hôpital régional de Nkongsamba, du 19 au 26 février 2021 au sein de cette formation sanitaire. Durant une semaine et célébré sous le thème "l'amélioration de la qualité et le renforcement de l'humanisation" la population de Nkongsamba et ses environs, ira toucher et comprendre le fonctionnement de cette structure sanitaire de référence de 3ème catégorie. placé sous le parrainage de son excellence Manaouda Malachie, ministre de la santé publique, les JPO de l'hôpital régional de Nkongsamba marque le départ d'une nouvelle vision.
Cela se traduit par un nombre important de réforme mais également de transformation de cette formation sanitaire. L'offre sanitaire est plus élargie, le plateau technique est davantage d'appoint, le cadre hospitalier se transforme en un petit paradis au grand bonheur des patients.

Au-delà de toutes ces innovations observées, les JPO de l'hôpital régional de Nkongsamba, font un arrêt majeur sur plusieurs activités. À l'instar de la marche sportive, des journées de dépistage et consultation gratuite sur le VIH, hépatite B et C, des actions sociales seront au rendez-vous dans un orphelinat et à la prison principale de Nkongsamba. Le dernier jour de ces JPO sera clôturé par la célébration de la journée de l'excellence. Une occasion de remercier le personnel soignant admis à faire valoir leur droit à la retraite.

Sous l'impulsion du nouveau directeur, le Dr Fulbert Georges Mangala Nkwele. L'hôpital régional de Nkongsamba veut gravir les échelons pour se positionner comme étant l'une des références des Centres hospitaliers de la région du littoral et du Cameroun tout entier. Une mission certes difficile, mais pas impossible.
Il est important de signaler en passant que le Ministre de la Santé publique est annoncé à l'Hôpital régional de Nkongsamba dans la deuxième quinzaine du mois de mars 2021.
RN
Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 09:22
Six présumés braqueurs ont été présentés ce mardi matin, au préfet du département du Moungo NDJANA YVES BERTRAND NOËL, en présence de la population, par le commandant de compagnie du Moungo nord le capitaine MEBOUINZ DANIEL FRITZ, qui était accompagné pour la circonstance de ses commandants de Brigade. À leur actif, plusieurs coups de vols dans la ville de Nkongsamba et ses environs.
Dans leur escarcelle 18 Dynamiques estimées à plusieurs millions de FCFA, 5 motos, plusieurs téléviseurs écrans plasma, des appareils de musique, des matelas, 4 bouteilles de gaz, des sacs de riz , des téléphones portables et bien d'autres outils.
Ces présumés voleurs sont spécialisés dans le braquage des domiciles et boutiques mais aussi du déchargement des camions des marchandises au niveau des ralentisseurs sur la nationale numéro 5.
Présentés ce mardi matin à la presse, en présence du numéro 1 du département du Moungo, coordonnateur de l'opération Nkongsamba clean et des populations, ces derniers avaient été invités à venir identifier leurs objets volés sur présentation des pièces justificatives. Ce qui a été fait séance tenante. Plusieurs usagers ont pu rentrer en possession de leurs biens.
Engagé dans l'opération Nkongsamba clean, la compagnie de gendarmerie du Moungo-nord, par cette action, tient à mener une lutte acharnée contre le grand banditisme dans la ville de Nkongsamba.
Ces présumés voleurs, les nommés Tchapdieu Nolie Sandra alias Vampire 29 ans, Djemo Boris alias pika boy 21 ans, Fondja Durandeau alias Kéké boy 37 ans, Pouankam Blaise alias Baby boy 35 ans, Techoua misteril alias man no look 26 ans et Njinkeu Georges alias Bitacola 38 ans, seront présentés au procureur de grande instance de Nkongsamba.
Récit de RN
...........................................................................................
Braquage d'un dépôt brassicole à Nkongsamba cette nuit. 435.000 FCFA emportés.
Les bandits emportent la somme de quatre cents trente cinq milles (435.000fcfa) dans un dépôt brassicole cette nuit du jeudi 19 février 2021.
Ce dépôt brassicole, qui sert également de bar, a connu cette nuit, la visite des hors-la-loi. Très populaire dans la ville au nom "d'anti crise" et situé au centre ville de Nkongsamba, plus précisément au lieu dit Milan AC.
Selon le constat fait sur place, ces bandits pour s'introduire dans ce dépôt, sont passés par le mur de l'arrière de ce commerce. Avant d'entrer en infraction dans ce dépôt, ils ont priser les Cadenas qui étaient apposés sur les portes
Une fois à l'intérieur, ils ont emporté avec eux, la somme de quatre cents Trente cinq milles (435.000 FCFA). C'est ce matin que le propriétaire des lieux constatera le forfait.
Informé, le capitaine MEBOUINZ DANIEL FRITZ, commandant de compagnie de gendarmerie du Moungo-nord va faire une descente sur le terrain pour relever les premiers éléments de l'enquête qui a été immédiatement ouverte, à l'état major compagnie de gendarmerie du Moungo-nord.
Malgré les efforts consentis, jour et nuit pour assurer la sécurité des personnes et des biens, le grand banditisme continue toujours à sévir dans la ville de Nkongsamba. Et les braquages et autres vols continueront plus en plus surtout en cette période où les pluies tomberont la nuit. Mais le capitaine MEBOUINZ DANIEL FRITZ rassure. Ses hommes et lui, feront l'impossible pour nettoyer Nkongsamba de son grand banditisme.
RN
Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 09:16
Selon la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR), la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles (Magzi) au Cameroun ambitionne d’aménager de nouvelles zones industrielles sur une superficie globale de plus de 6700 hectares.
Ces projets visent à « positionner définitivement » l’entreprise que dirige Christol Georges Manon (photo) « comme leader et garant de l’implantation des unités industrielles au Cameroun ». Ils seront réalisés dans les villes de Dibombari (500 hectares), dans le Littoral ; Kribi (5000 hectares), dans la région du Sud ; Maroua (203 hectares), dans l’Extrême-Nord ; et Limbe (1000 hectares), dans la région du Sud-Ouest.
« La demande de terrain par les entreprises est très forte. La plupart des prospects, investisseurs potentiels venant de l’étranger, qui sollicitent des parcelles de terrain afin de s’installer restent insatisfaits, du fait de l’offre qui se situe en deçà des prescriptions et des exigences minimales », souligne la CTR dans son rapport 2019 sur les entreprises à capitaux publics.
En effet, apprend-on, faute de financements, situation parfois consécutive à l’accumulation des impayés par les locataires de la Magzi, cette entreprise publique est confrontée à d’importants problèmes d’aménagement de ses zones industrielles. Mais, souligne la CTR, le « nouveau statut juridique » de cette société d’État « constitue un atout dans la recherche des financements nécessaires au développement desdites zones », avec notamment, apprend-on, la possibilité pour l’État d’accompagner cette entreprise « vers d’autres guichets de financement ».
...................................................................................................................
FAGROPAC
Coopérative dénommée FAGROPAC, entendue Fermiers Agro-pastoraux du Cameroun.
Coopérative avec Conseil d'Administration respectant les normes OHADA.
Nos atouts sont : disposition des grandes superficies que nous souhaitons ériger en plantations. Nous sommes ouverts aux partenaires, aux mécénat et aux acteurs du développement local.
Contact : 699124240
Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 09:10
Famille Bangoua de Nkongsamba : Djomo Rodrigue élu avec 98 voix et Djambou Joseph second avec 75 voix sont les 2 nouvelles personnalités qui conduiront désormais les affaires de la famille Bangoua de Nkongsamba. Il faut noter en passant que la commission électorale conduite par GUY MADISANN SAMO MANGWAa enregistré 2 bulletins nuls et plus d'une trentaine d'électeurs qui se sont fait enregistré mais n'ont pas déposé les bulletins dans l'urne. Les hommes, femmes et jeunes de la Communauté ont voté pour le Chef de Communauté alors que seules les femmes ont procédé à cet exercice pour le choix de la Reine mère.
Prenant la parole après le mot du Chef de la Communauté Bangoua sortant, WEMBO TCHAPTCHET PHILIPPE, le nouvel élu Djomo Rodrigue a laissé entendre que pour lui, il n'y avait ni vainqueur, ni vaincu. C'est en fait la Communauté Bangoua de Nkongsamba qui sort vainqueur de cet exercice qui démontre leur maturité dans l'expression de la démocratie en mode traditionnelle. Son adjoint a dit qu'il respecte ce choix de la grande famille Bangoua de Nkongsamba et devra travailler avec son fils et ami pendant ces cinq années...
L'ancien Chef de la famille Bangoua de Nkongsamba, le notable WEMBO TCHAPTCHET PHILIPPE en fonction pendant 15 ans et qui se retire pour cause de maladie et par souci de régénération du pouvoir dans sa Communauté à marqué sa satisfaction totale pour ces opérations conduites pendant trois mois. Il est fière de ces successeurs comme de la nouvelle génération des Bangoua de Nkongsamba et sollicite par ailleurs leur clairvoyance dans la suite. Selon lui, la priorité des actions à mener est l'achèvement du foyer culturel par la finalisation du plafond, la promotion des valeurs traditionnelles.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens