Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:55

 Scores 2000 est un journal d'informations générales crée dans la ville de Nkongsamba en 1997.
Depuis cette date, de nombreux articles ont été publiés sur les faits de société, le sport, la culture et les affaires. 
Dans les périodes de campagne électorale, plusieurs sujets sur la politiques ont rempli les colonnes du journal, allant même jusqu'à attirer la foudre de quelques personnalités politiques.

Scores 2000 (Entreprise de presse et de Prestations de services) est partenaire à l'organisation  du Salon International de l'Entreprenariat de Nkongsamba (SIEN) qui se tient régulièrement au mois de mai de chaque année.

SCORES 2000 (Journal des Sports, Sociétés et des Affaires)

Rec. n° 067/RDDJ/C16/BAPP - Contribuable N° P017200154829D - CNPS n° 352-0100266-Q

Siège social : B.p : 375 Nkongsamba

Tél. : (+237) 243 146 645  - Mobile : +237 699 45 19 20/ 678 89 40 92/ 

http://www.scores2000.info / e-mail : scores2000@hotmail.com

Directeur de publication et Rédacteur en Chef :

Sylvain Timamo Tedjon

Mobile : (+237) 699 45 19 20 ou +237 233 14 59 54
e-mail: sylvaintimamo@gmail.com

Directeur de la Rédaction

Ngomse Fondjo Joachim / +237 677 861 194

Conseil Editorial / Rédaction :

Sylvain Timamo, NGotcho Ngambo Louis Marie, Ngassa Wandji Nathalie Flore, Tchoumi Bertrand, Abbo Abdoulaziz, Lijouom Chetou, Joachim Ngomse Fondjo

Correspondants/ Pigistes:

Lionnel Bayong,  Gilles Tagne, Romel Nguifo, Ismael Fotso, Epanda Mayer

Service Commercial, Vente et diffusion :

Lijouom Chetou (+237 655421540), / lijouomchetou@yahoo.fr

Ngassa Wandji Nathalie Flore +237 671058421
 Impression : JV-Graf  à Yaoundé

 Tél.: +237 222 00 49 74 /+237 694 06 11 25

Tirage : 3 000 exemplaires

 Distribution : Messapresse / Commerciaux

Abonnement :

- abonnement de soutien ................. 200 000 Fcfa/12 mois

- abonnement d'honneur ................. 150 000 Fcfa/12 mois

-abonnement spécial........................... 250 000 Fcfa

Espèces, Mandat ou virement au compte Scores2000 logé à CEC CAMEROUN - COMPTE 372100N010022401

Code Banque 10005 Clé Rib 62 CCEI CMX - CODE IBAN CM21

OU......................................

Espèces, Mandat ou virement au compte Scores2000 logé à Ecobank Cameroun S.A

Compte N°  01212629501

Clé RIB : 59 - Code Banque : 1OO29 - Code Guichet : 26012

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:50

Communiqué de presse : Yaoundé Hilton, le 27 novembre 2009
nkongsamba2Le Fonds Forestier du Bassin du Congo (FFBC) a tenu son sixième Conseil de direction à Yaoundé, au Cameroun, du 24 au 27 novembre 2009.

Lors de cette réunion, le Conseil de direction s’est rendu sur le terrain afin de rencontrer des ONG locales près de Kribi et Edéa, notamment Cameroun-Ecologie et l’Organisation pour l’environnement et le développement (OPED), qui ont récemment reçu des subventions du FFBC. Les membres du Conseil de direction ont été informés des réalités sur la gestion forestière et des défis que posent le développement, ainsi que leurs bénéfices socio-économiques et environnementaux attendus.

De plus, le Conseil de direction a approuvé quatre nouveaux projets établissant des initiatives innovantes visant à la protection des ressources forestières et des écosystèmes ainsi qu’à l’amélioration de la situation économique des habitants de la forêt, pour un total de quatorze projets sélectionnés.


Les coprésidents du Fonds, la professeure Wangari Maathai et le très Honorable Paul Martin ont discuté avec l’Honorable Elvis Ngolle Ngolle, Ministre des Forets et de la Faune des priorités dans la gestion forestière au Cameroun.

L’Honorable Emmanuel Bizot, Ministre et Président de la Commission des forets de l’Afrique Centrale (COMIFAC), ainsi que le Secrétaire de la COMIFAC ont informé les coprésidents des préparatifs des pays de la région en vue des négociations à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Copenhague. Les coprésidents et les membres du Conseil de direction ont encouragé le travail des ministres de la région responsables des forets en vue de l’établissement d’une position commune en appui à la réduction des émissions dues à la déforestation et à le dégradation des sols (REDD « + »). Ils ont aussi souligné l’urgence de maintenir l’appui à leurs négociateurs, aux Chefs d’Etat de la région du Bassin du Congo et à l’Union africaine qui se rendront à Copenhague dans deux semaines.


Le sixième Conseil de direction a aussi été marqué par l’établissement du secrétariat permanant du FFBC, grâce à l’aide de la Banque africaine de développement (BAD). A cette occasion, le Conseil à chaleureusement accueilli Madame Clotilde Ngomba du Cameroun, anciennement de la Banque Mondiale, au sein de l’équipe du FFBC en tant que coordonnatrice permanente à partir du 1er décembre 2009.

Le Conseil de direction a aussi profité de cette rencontre au Cameroun pour établir ses priorités en vue de l’an prochain et afin de lancer le second appel d’offres pour les projets correspondant aux objectifs du FFBC. La date limite pour envoyer ces propositions est le 28 février 2010.


Le Fonds forestier du Bassin du Congo est une initiative de 118 millions d’euros des gouvernements du Royaume-Uni et de la Norvège lancé en 2008, visant à protéger les forets du Bassin du Congo pour contribuer à la lutte contre les changements climatiques tout en améliorant la situation économique des populations y habitant. Le Fonds est coprésidé par la lauréate du Prix Nobel de la Paix, la professeure Wangari Maathai et l’ancien Premier Ministre du Canada, le Très Honorable Paul Martin.


Pour plus d’informations :

Site web du FFBC

www.cbf-fund.org

Contact courriel du FFBC

CBFFsecretariat@afdb.org

Serge Bounda

Bureau de la professeure Wangari Maathai

+254-20-762-3105

Alexandre T. Gingras

Bureau du Très Honorable Paul Martin

+1-514-982-3929

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:39

  Scores 2000 est un journal d'informations générales crée dans la ville de Nkongsamba en 1997.
Depuis cette date, de nombreux articles ont été publiés sur les faits de société, le sport, la culture et les affaires. 
Dans les périodes de campagne électorale, plusieurs sujets sur la politiques ont rempli les colonnes du journal, allant même jusqu'à attirer la foudre de quelques personnalités politiques.
Avec la préparation de la Can/Mondial 2010, nous allons dans les jours à venir informer nos lecteurs sur le sport africain en général et camerounais en particulier.

Scores 2000 (Entreprise de presse et de Prestations de services) est partenaire à l'organisation  du Salon International de l'Entreprenariat de Nkongsamba(SIEN) qui se tiend regulièrement au mois de mai de chaque année.

SCORES 2000

Journal des Sports, Sociétés et des Affaires

Rec. n° 067/RDDJ/C16/BAPP - Contribuable N° P017200154829D - CNPS n° 352-0100266Q

Siège social : B.p : 375 Nkongsamba

Tél. : (+237) 33 01 75 32 / Fax : 33 49 15 12

   Mobile : 99 45 19 20/78 89 40 92/ 

http://www.scores2000.info

e-mail : scores2000@hotmail.com

Directeur de publication et

Rédacteur en Chef :

Sylvain Timamo Tedjon

Mobile : (+237) 99 45 19 20 ou +237 33 14 59 54
e-mail: timamo2000@yahoo.fr 

Conseil Editorial / Rédaction :

Sylvain Timamo, NGotcho Ngambo Louis Marie,

Abbo Abdoulaziz, Lijouom Chetou

Correspondants/ Pigistes:

Lionnel Bayong,  Gilles Tagne

Service Commercial, Vente et diffusion :

Lijouom Chetou (+237 75 45 79 32),
lijouomchetou@yahoo.fr
 Impression :
JV-Graf  à Yaoundé

 Tél.: +23722 00 49 74 / +23794 06 11 25

Tirage : 5 000 exemplaires

 Distribution : Messapresse

Abonnement :

- abonnement de soutien ................. 100 000 Fcfa/12 mois

- abonnement d'honneur ................. 150 000 Fcfa/12 mois

Espèces, Mandat ou virement au compte Scores 2000 logé à Ecobank Cameroun S.A

Compte N°  01212629501

Clé RIB : 59

Code Banque : 1OO29

Code Guichet : 26012

Tél.: +237 33438250 / 33438251

http://www.scores2000.info

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 19:31
Scores 2000 était le premier journal publié à Nkongsamba (Département du Moungo, Littoral du Cameroun) lors de son lancement en 1997. Il a remporté beaucoup de succès, notamment depuis son passage au format tabloïd en 2002. Aujourd’hui, la concurrence de nouveaux titres a restreint sa croissance.

wan-ifra.pngPour rester en tête du marché, le journal a tenté d’étendre sa pénétration à travers le pays. “Au Cameroun, les médias doivent être nationaux pour atteindre suffisamment de lecteurs”, estime Sylvain Timamo, l’éditeur de Scores 2000.

Le journal a étendu son réseau de correspondants en recrutant des pigistes dans les principales villes du pays. “Cela nous permet d’offrir davantage d’informations, ce qui rend le journal plus attrayant. Nous réalisons actuellement vingt pour cent de nos ventes dans d’autres régions que Moungo”, confie-t-il.

Néanmoins, Scores 2000 n’a pas abandonné son caractère régional. Au contraire, il continue de s’en servir comme argument de vente. “Nous soulignons le fait que nous sommes les seuls à couvrir des communautés spécifiques. Cela n’était pas un de nos objectifs au départ, car nous voulions surtout nous concentrer sur l’analyse. Mais le comité de rédaction nous a proposé de couvrir les manifestations communautaires, ce qu’il s’est révélé une excellente idée pour stimuler les ventes”, constate Timamo.


Il mentionne le cas d’une seule personne qui a acheté une fois une centaine d’exemplaires du journal pour les distribuer dans son village en voyant un article qui lui était consacré.

Quand le journal a vu le jour, il était le seul titre publié à Nkongsamba, alors qu’il doit faire face aujourd’hui à la concurrence de sept autres publications. La crédibilité est l’un des principaux atouts de Scores 2000 face à ses concurrents.


“Nous avons bâti notre crédibilité en nous concentrant sur les faits et l’analyse. Le fait d’être le premier journal dans la région nous a permis de développer un bon réseau. Nous sommes mieux positionnés que les autres pour enquêter et pour être toujours les premiers sur le terrain”, souligne Timamo.

La prolifération de nouveaux titres est une menace pour la qualité du journalisme, car il n’y a pas suffisamment de journalistes pour le nombre croissant de publications.

“Les nouvelles publications recrutent principalement des étudiants ou des spécialistes. Cela pose un problème, car cela affecte la qualité de reportage. Le problème est qu’ils ne respectent pas la déontologie : ils ne sont pas précis dans leurs reportages et ne vérifient pas leurs sources”, déplore Timamo.


“Ces nouvelles publications reprennent également des articles publiés par Scores 2000, ce qui induit les lecteurs en erreur quant à la source originale de l’article”, regrette Timamo. Cela influence les ventes de la publication.

Pour préserver sa diffusion, le journal a également essayé d’augmenter le nombre de ses abonnés. Cette stratégie, toutefois, n’a pas connu le succès escompté. “Comme le pouvoir d’achat des Camerounais est faible, les lecteurs ne veulent pas s’engager pour un abonnement d’un an, mais préfèrent choisir le journal qu’il achète chaque fois qu’ils vont dans les kiosques”, explique Timamo.

Les journaux dans la région ne sont pas uniquement en concurrence pour les lecteurs. Même si la diffusion représente 60 pour cent du chiffre d’affaires total du journal, ce chiffre a diminué ces dernières années en raison de l’arrivée de certains titres sur le marché, qui paraissent parfois sporadiquement dans le seul but de gagner de l’argent grâce à la publicité. Timamo et d’autres éditeurs indépendants essaient de lutter contre ce qu’ils considèrent comme de la concurrence déloyale.


“Certains journaux ne paraissent que deux fois, ils ne paient pas de taxes et, en plus ils attirent beaucoup de publicité parce qu’ils connaissent certains hommes d’affaires ou sont liés aux directeurs des ventes de certains sociétés”, dit-il.

Les éditeurs indépendants se sont unis pour lutter contre cette situation. Ils font pression auprès des autorités pour que la publicité soit distribuée parmi les journaux qui paraissent régulièrement et qui sont correctement enregistrés.

Ils font également pression pour abaisser les taxes imposées aux journaux. “Les journaux sont des outils éducatifs”, remarque Timamo. “Par conséquent, ils devraient être traités différemment des entreprises commerciales. Jusqu’à présent, nous avons payé les mêmes taxes qu’elles, ce qui ne favorise pas le développement de l’industrie de la presse. Toutefois, depuis que les journaux indépendants osent critiquer le gouvernement, celui-ci utilise les taxes pour affaiblir notre position”, remarque Timamo. “Nous avons compris que la politique du gouvernement n’est pas de coopérer avec nous, parce qu’il ne veut pas d’une presse libre,”, conclut-il.
Soure : Réseau Africain de la Presse du 21ème Siècle (www.rap21.org)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Scores2000
  • : Informations Générales : Sports-Affaires-Société-Economie-Tourisme-Environnement-Informatique
  • Contact

Profil

  • Sylvain Timamo
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".
  • Sylvain Timamo est journaliste camerounais et depuis quelques années,il est éditeur du journal Scores 2000. Propriétaire du Magazine International Culturel et Touristique "Le Chasseur".

Recherche

Pages

Liens